Accueil
Qui sommes-nous
Artistes
Quoi de neuf
Événements
Média
Horaire /
S’y rendre
Pour nous joindre
Liens
Facebook
Twitter
Québec, rue St-Louis
Huile sur toile
8 x 10 pouces
cliquez pour agrandir
Montréal - Sherbrooke Street
huile sur toile
24 x 30 pouces
VENDU
cliquez pour agrandir
Montréal - rue Laval
huile
20 x 24 pouces
VENDU
cliquez pour agrandir
Une Île entre le ciel et l'eau
24 x 30 pouces
VENDU
cliquez pour agrandir
Serge Brunoni

Serge Brunoni (1938)

Il est né en 1938 (le 3 septembre) à Lygny-en-Barois, petite ville frontalière au pays de la « doulce » France. Il garde de sa jeunesse le souvenir d’avoir usé mille crayons, l’art l’habite déjà.

Sa prime jeunesse, c’est la guerre, l’occupation, les privations, les bouleversements de tous ordres.

Les difficultés d’après guerre l’obligent, comme bon nombre de ses camarades, à quitter l’école et dès l’âge de seize ans, il travaille en usine.

Pour réaliser ses rêves, pour exalter son besoin d’aventure, il s’engage à l’âge de vingt ans dans l’infanterie de Marine des troupes coloniales.

L’armée le comble, il est muté à Fréjus dans le midi de la France, y passe six mois, puis c’est l’embarquement à Marseille, destination l’Afrique noire, le Moyen-Congo, Brazzaville.

Le Lorrain, de réputation, est bon soldat, l’armée a tenu ses promesses, lui aussi. Il hésite à la quitter, mais son besoin de liberté et d’aventures le pousse à se faire démobiliser sur le territoire africain. La Société de travaux et d’études topographiques (S.A.T.E.T.), constructeur d’un chemin de fer, l’engage.

La Société l’envoie à mille kilomètres de toute civilisation en pleine jungle. C’est l’extase et la découverte de l’Afrique profonde, de la vérité et de la beauté d’un pays et d’un peuple sorti tout droit de l’Éden.

Découvrir la vie à l’état pur, quelle joie, quel don du ciel. Pendant un an et demi, il vivra ce qu’il appelle « une vie paradisiaque ». Après trois ans en Afrique, retour en France pour des congés ; à la veille d’y retourner, on l’informe que sa société cesse ses activités dans ce pays.

Après avoir connu les grands espaces, l’Europe est trop « étriquée » et Brunoni décide d’émigrer au Canada. Il débarque le 8 août 1963. Il s’installe à Trois-Rivières où il vit toujours.

En 1967, il épouse Suzette Normandin, jeune et belle Trifluvienne qui lui donnera deux enfants, Hugues et Nicolas.

C’est elle, à la Noël de 1969, qui lui offre un coffret de bois contenant tubes et pinceaux. Il peint son tout premier tableau en 1970 et, en 1972, il se lance totalement dans la peinture. Chaque fois qu’il en a besoin, il trouve sur son chemin le guides, les conseillers, les initiateurs qui l’aident à faire une réussite de son nouveau métier.

Serge Brunoni est un candidat sérieux à la reconnaissance, une valeur sûre sur le marché de la peinture québécoise et canadienne, de l’avis de tous les amateurs d’arts qui suivent sa carrière de près, depuis trente ans.

Claude Savage